Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES DDEN ET LE MUSÉE DE L'ÉCOLE - PERPIGNAN

LES DDEN ET LE MUSÉE DE L'ÉCOLE - PERPIGNAN

L'école d'autrefois présentée à partir de différents supports. Géré par les DDEN, le Musée de l'école est une création de l'Union des DDEN 66. Nouvelle adresse : Avenue Paul Gauguin - Perpignan

Publié le par Les DDEN 66

Initialement prévue à l'automne dernier, la célébration de l'anniversaire de la loi du 9-décembre-1905 instituant la séparation des Eglises et de l'Etat, avait été reportée  en raison de la disparition brutale du maire, José Puig, suivie de celle de l'adjointe en charge de l'éducation.

La cérémonie s'est finalement déroulée ce vendredi, à l'école maternelle des Carioulettes de Claira où un arbre de la Laïcité, en l'occurence un tilleul, a été planté avec la participation des enfants, de leurs professeurs, des DDEN 66 et de nombreux élus.

 

Après un chant interprété par les enfants, et quelques pelletées de terre au pied du tilleul, se sont succédé autour de la tribune : Mmes Hélène Male, maire de Claira, Marie-Pierre Sadourny, conseillère départementale, et Hermeline Malherbe présidente du conseil départemental, l'absence de Renée Soum, présidente du GESA étant excusée pour des raisons de santé. 

Chacune des oratrices s'est attachée à rappeler les principes de la laïcité et exhorté les enfants, à partir d'exemples concrets vécus quotidiennement au sein de l'école,  à veiller à bien s'en imprégner. 

Thème majeur constituant le coeur des missions des délégués départementaux de l'éducation nationale (DDEN), Carmen Esclopé, Présidente départementale de cette association, s'était fait un devoir de participer à cette manifestation magnifiant la laïcité et donc les valeurs de la République.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Les DDEN 66

Après avoir planché, deux ans durant, sur la thématique de "Se construire citoyen", l'école Victor Duruy et l'ensemble des acteurs de la communauté scolaire de ce quartier du Vernet ont été mis à l'honneur, ce mardi, à la faveur d'une bien sympathique cérémonie de remise du 2e prix du concours national organisé par la Fédération des Délégués Départementaux de l'Education Nationale (DDEN). La présence de Michel Rouquette, Directeur académique des services de l'éducation nationale, de Nathalie Beaufils, maire-adjointe de Perpignan en charge de l'éducation, mais aussi celle de Robert Piquet, conseiller national de la Fédération des DDEN et de Carmen Esclopé, présidente départementale de l'Union éponyme, conféraient une certaine solennité à l'événement.

Maître d'oeuvre de ce beau challenge réussi par son école, la directrice, Claudie Girona, remercia les participants, et en particulier Robert Piquet, l'initiateur du projet. "Sans vous, cette belle aventure n'aurait pas été possible. Merci, M. Piquet, de nous avoir accompagnés et encouragés tout au long du projet"  a-t-elle ajouté avant de confier à deux délégués de classe le récit de leur escapade à Paris et, notamment, leur réception au Sénat pour la remise du prix. "Nous avons ressenti beaucoup d'émotions, mais toujours positives". Et Wail d'annoncer avec une certaine fierté la parution prochaine d'une charte de la fraternité en cours de rédaction, tandis que sa camarade Alvina concluait par ces mots chargés d'espoir : "Notre petite école a écrit, à mes yeux, l'histoire de la fraternité."

"C'est une réussite !" s'est exclamée, pour sa part, Mme Beaufils, maire-adjointe en charge de l'éducation, avant de "féliciter les enfants, l'équipe enseignante, les familles qui méritent tous ce prix. Ça va totalement dans l'axe des priorités du projet éducatif local de la ville qui veut développer des actions citoyennes et faire en sorte que les valeurs de la République soient partagées à l'école dans des actions très concrètes." Mme Beaufils y voit là "une continuité temps scolaire/temps périscolaire des petits citoyens en devenir que l'on va réunir, dès l'année prochaine, dans un conseil municipal des enfants."

Pour M. Rouquette, Directeur académique des services de l'Education nationale, "ce projet a été mené d'une façon extrêmement originale puisque vous avez essayé d'interroger les différents aspects de la vie d'une école, de la vie de votre école. Et vous avez essayé de voir comment dans les différents moments, dans les différents segments qui ponctuent la vie d'élève, eh bien, on pouvait trouver l'occasion de se construire citoyen".

 Et l'orateur de rendre un hommage appuyé aux professeurs "qui ont été attentifs à donner ce qu'il y a de plus précieux" à savoir, "les 3 priorités de l'école publique : savoir lire, savoir écrire, savoir compter, et, évidemment, apprendre à se respecter, et respecter autrui. Cette notion de respect que nous portons au coeur de l'école et que nous essayons de faire valoir quel que soit le contexte de la société dans laquelle nous évoluons et qui est parfois une société brutale."

Pour clore son propos, M. Rouquette adressa un "merci aux enseignants, mais aussi à vous, Mme la Directrice, de porter ces valeurs avec détermination et courage, ces valeurs qui feront que notre société sera plus douce pour les enfants qui vous sont confiés."

La remise du diplôme du concours national par M. Rouquette à la directrice, Mme Girona, et celle d'une copie de la Mariane de l'Assemblée nationale  par M. Piquet ont constitué l'un des temps forts de cette cérémonie dont le caractère exceptionnel restera à jamais gravé dans la mémoire de l'équipe pédagogique, des élèves et du quartier.

C'est à la chorale de l'école  que revint l'honneur de clore cette petite fête par une belle prestation plébiscitée par un public comblé de bonheur.

 

Voir les commentaires

Publié le par Les DDEN 66

Communiqué de presse du CDAL (Comité Départemental d’Action Laïque)

 

Très médiatisé, l’essor de l’enseignement privé hors contrat est visible dans beaucoup de territoires. Des articles de presse faisant état des bilans de contrôles de ces établissements ont retenu notre attention.

 

Des méthodes pédagogiques surannées ont été observées, des pans entiers des enseignements sont éludés ; plus grave, des situations d’endoctrinement ont été repérées.

 

Dans ce contexte, le Conseil d’Etat a fixé par arrêté, en juillet 2017, quelques modalités de contrôles de ces écoles ainsi que de l’instruction à domicile.

 

Dans les Pyrénées-Orientales, fin mars dernier, il n’y avait eu aucun contrôle dans les écoles privées hors contrat depuis au moins quatre ans. Deux visites ont été prévues entre avril et juillet à l’école des lucioles de Marquixanes et à l‘école libre d’Ur. 

 

Nous nous inquiétons que l’Education Nationale ne se préoccupe pas davantage de ce qui est enseigné à ces jeunes en construction dans les écoles qui s’implantent dans le département.

 

Nous ne savons, à l’heure actuelle, ni combien d’élèves sont accueillis dans ces structures, ni quels sont les enseignements qui y sont pourvus. Pour le premier degré, nous dénombrons actuellement huit écoles et une neuvième devrait voir le jour en janvier 2019. Nous avons demandé au Conseil Départemental de l’Education Nationale présidé par le Préfet, qu’un bilan régulier de ces contrôles et une information sur les mesures mises en œuvre soit mis en place dès aujourd’hui. Nous nous interrogeons aussi sur les modes de développement de ces structures : il s’agit de savoir quels sont les maires qui logent gratuitement les écoles qui entrent directement en concurrence avec l’école publique seule garante des valeurs républicaines.

 

De même, nous alertons l’opinion sur l’augmentation croissante des enfants scolarisés à domicile par le biais de l’enseignement à distance via le CNED ou de l’instruction dans la famille. En cinq ans, leur nombre a augmenté de 50 %.

 

C’est la volonté d’émanciper par le savoir qui a animé les fondateurs de l’école obligatoire, gratuite et  laïque,  ce lieu particulier où l’enfant peut se construire, acquérir les connaissances, les compétences et la culture qui lui permettront de s’émanciper, de devenir citoyen. 

 

Notre engagement : tous les enfants de notre département voient leurs droits fondamentaux garantis par la République. C’est parce que notre mobilisation est fondée par l’intérêt que nous portons à nos élèves, à nos enfants que nous demandons à l’ensemble des acteurs de la communauté éducative élargie de se mobiliser en faveur de la seule école légitime : l’école républicaine publique, gratuite et laïque la seule école libre!

 

Les membres du CDAL : les DDEN, la FCPE, la Ligue de l'Enseignement, le syndicat des enseignants de l'UNSA, l'UNSA Education.

Voir les commentaires

Publié le par Les DDEN 66

Conduite sous la houlette de l'Union des DDEN des Pyrénées Orientales, et en partenariat avec la Direction départementale des territoires, la police municipale, l'Adateep, la MAE  et la MAIF, une journée d'éducation à la sécurité et la citoyenneté, s'est déroulée, jeudi dernier, à Saint-André. Près de 170 élèves  provenant des écoles de Laroque, Sorède, Villelongue, Saint-Génis et Saint-André, ont ainsi investi les installations sportives du collège  Mendès-France.

L'éventail des activités proposées s'est décliné en 12 séquences interactives d'une vingtaine de minutes environ.

Après un exercice d'évacuation d'un bus, chacun a été amené à mieux connaître son vélo en sachant le préparer, le réparer et le manier en toute sécurité.

Le comportement de citoyen faisait aussi partie de la thématique avec une initiation aux premiers gestes de secours conduits par l'Union départementale des sapeurs-pompiers des Pyrénées Orientales. Ces exercices qui ont d'ailleurs bien plu, vont, sans aucun doute, susciter des vocations auprès de nos jeunes sauveteurs en herbe d'un jour.

Les élèves ont ainsi appris à comment réagir lors d'un accident en mettant en oeuvre le protocole des premiers secours, à savoir : alerte des services d'urgences, protection des victimes, secourir si besoin. 

Après un pique-nique sur l'agréable site du Théâtre de Verdure de Saint-André, l'après-midi a été consacré à un parcours cyclo aménagé où chacun était appelé à mettre en application les connaissances et les consignes de respect du code de sécurité routière apprises dans la matinée.

"C'est une journée totalement réussie tant au plan pédagogique qu'organisationnel" s'est félicitée la Présidente de l'Union des DDEN 66, Carmen Esclopé. Et d'ajouter :"Nous avons été très bien accueillis par le collège de Saint-André où tout avait été prévu de façon très efficace. Les enseignants ont fourni un travail formidable avec leurs élèves. Ces derniers ont respecté les consignes et ont réagi de façon très positive, dans le calme et la sénérité. Je dis un grand bravo et je remercie cette équipe d'enseignants, le collège, les parents, les partenaires, et bien entendu les DDEN qui ont participé à cette réussite".

 

Voir les commentaires

Publié le par Les DDEN 66

CONTACT :

Carmen ESCLOPÉ, Présidente de l'Union des DDEN 66 - Tél. 06 14 88 58 06

alainesclope@wanadoo.fr

 

Voir les commentaires

Publié le par Les DDEN 66

http://museeecole66.fr/

Voir les commentaires

Publié le par Les DDEN 66

En partenariat avec la Direction des Services Départementaux de l'Éducation Nationale (DSDEN), les services culturels de la ville de Perpignan et l'atelier CANOPÉ, les écoles maternelles et primaires ont été invitées à participer à cet événement biennal qui s'est déroulé tout au long de la semaine du 28 mai au 1er juin.

Découvertes artistiques, animations, jeux, mais aussi, parfois, exposition ou valorisation des créations de nos artistes en herbe,  ont ponctué le cheminement "couleurs culture" au gré de l'intérêt recherché des classes.

Le Musée de l'École figurait tout naturellement parmi les partenaires de cette manifestation à vocation éducative. Animées par l'association des Délégués Départementaux de l'Education Nationale, (DDEN), les visites ont suscité un vif intérêt et une certaine affection pour cette école laïque de Jules Ferry toujours garante de nos valeurs républicaines.

 

Voir les commentaires