Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES DDEN ET LE MUSÉE DE L'ÉCOLE - PERPIGNAN

LES DDEN ET LE MUSÉE DE L'ÉCOLE - PERPIGNAN

L'école d'autrefois présentée à partir de différents supports. Géré par les DDEN, le Musée de l'école est une création de l'Union des DDEN 66. Nouvelle adresse : Avenue Paul Gauguin - Perpignan

Publié le par DDEN 66

Dans le cadre de la politique de développement de l'innovation numérique pour l'éducation dans les communes rurales,  les deux écoles de Saint-Estève ont obtenu le label "Écoles numériques".

Cette certification a donné lieu, dernièrement,  à une cérémonie en présence  de la municipalité associée au projet, du Directeur académique des services de l'éducation nationale, des équipes pédagogiques concernées, et de la Présidente de l'association départementale  des DDEN, Carmen Esclopé.

 

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

Ici se trouvait notre ancien musée de l'école qui a rayonné durant dix ans, au sein du quartier historique Saint-Jacques, en voisin avec le campus Mailly récemment réhabilité et la médiathèque municipale. 

Mais, le projet d'extension du campus a eu raison de sa démolition et de son transfert au cours de l'été 2018.

Accueilli au sein du collège Pons, avec sa propre entrée avenue Paul Gauguin, notre musée a  retrouvé sa superbe d'autrefois et repris le cours de ses activités  après d'importants travaux financés par le Département.

Son directeur, Jean-Marie Fosse, n'a pas résisté, dernièrement, à l'envie de retourner  rue de la Côte Sauveur. Il en a rapporté ces  photos bien tristes de ruines qui ont signé le clap final de notre ancien musée.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

 

 

 

A la faveur des Journées du Patrimoine 2020,  le musée de l'école a ouvert ses portes au public, le samedi 19 et le dimanche 20 septembre, sans interruption.

Outre la découverte des lieux fidèles à l'esprit des classes d'autrefois, les visiteurs se sont laissé conter  l'école de la 3e République, rythmée par les 3 lois de Jules Ferry à l'origine de notre chère école publique, laïque et gratuite.

Chacun a sacrifié au traditionnel exercice d'écriture à la plume trempée dans la fameuse encre violette.

La visite s'est achevée  par la découverte de la bibliothèque, du matériel pédagogique et  d'objets divers utilisés autrefois.  

 

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

 

 

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

 

 

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

En raison de la crise sanitaire que nous connaissons, et conformément aux directives gouvernementales, notre musée est fermé temporairement depuis la mi-mars.

Le confinement devant se prolonger pour une durée indéterminée,  notre Présidente, Carmen Esclopé, a décidé de suspendre, jusqu'à nouvel ordre, l'ensemble des activités de l'Union départementale.

De son côté, Jean-Marie Fosse, responsable du Musée, a d'ores et déjà annulé toutes les visites d'écoles prévues au cours du mois de mai, tout en présumant qu'il en sera de même pour celles du mois de juin.

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

Le Musée de l'école se trouve avenue Paul Gauguin, en face du gymnase municipal du club de basket, et voisine avec la tribune nord du stade Aimé Giral. 

Concernant les visites  d'écoles, les inscriptions sont prises exclusivement par téléphone, auprès de Jean-Marie Fosse, responsable du musée, au  06 65 47 94 61

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

 

 Une classe de l'école Victor Hugo de Perpignan, accompagnée par  Sophie Oustric, l'enseignante, et Raymond Bonnet, le DDEN de l'établissement.

Depuis sa réouverture aux écoles, en novembre dernier, sur son nouveau site, notre musée a retrouvé son régime de croisière.  Les visites se succèdent  à un rythme soutenu selon un planning mensuel établi, d'une main de maître, par le responsable, Jean-Marie Fosse. 

Deux DDEN volontaires assurent l'animation de chaque demi-journée avec le souci d'offrir aux jeunes visiteurs et à leurs accompagnateurs, un format d'activités pédagogiques empruntant  les méthodes du système éducatif d'autrefois.

Après la traditionnelle leçon de morale dont on recopie la maxime à la plume, trempée dans l'encre violette, sur une feuille de cahier quadrillée, le maître vêtu de la traditionnelle  blouse grise, passe alors à la non moins traditionnelle séquence de calcul mental dont chacun transcrit son résultat, à la craie blanche, sur son ardoise. 

Ces exercices trouvent là matière à évoquer les récompenses sous forme de bons points ou d'images, mais aussi les sanctions qui surprennent aujourd'hui.

Le second volet de la visite constitue le point d'orgue de l'animation. Les élèves découvrent, en effet, dans l'espace "musée",  tout ce qui pouvait constituer, à l'époque, un support concret au programme des leçons dites de "choses".

Le râtelier des fusils censés former au maniement des armes les futurs et éphémères bataillons scolaires, suscite toujours un grand intérêt.

Autre découverte qui plaît beaucoup  : la tenue vestimentaire et l'équipement  du parfait écolier d'autrefois. Le sarrau, le béret, les sabots, le cartable, le plumier offrent généralement l'occasion de clore la visite et de l'immortaliser  par une séance photos. 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

Inauguré en septembre dernier, le nouveau Musée de l'École transplanté sur le site du collège Pons, à Perpignan, accueillait le 9 décembre, un grand nombre d'invités à la faveur, cette fois, de la célébration de la loi de 1905, par la plantation d'un arbre de la Laïcité. 

Vigies des valeurs de l'école républicaine et laïque, de nombreux DDEN du département s'étaient, tout naturellement, fait un devoir de participer à la cérémonie honorée par la présence de :

- Hermeline Malherbe,  Présidente du Conseil départemental,

- Renée Soum, fondatrice du GESA (Groupe d'Études Sociétales et Actions),

- Marie-Pierre Sadourny, Présidente du GESA et conseillère départementale en charge de l'Éducation,

- Mme Lefèvre, principale du collège Pons

S'étaient joints également les représentants d'associations amies de l'École : l'AMOPA, l'ADATEP, l'OCCE, la FCPE, les syndicats d'enseignants. Deux classes du collège Pons et deux autres de l'école de Fourques, accompagnées de leurs professeurs, complétaient la liste des invités.

 

 

 

 

 

 

Après les mots de bienvenue et les remerciements, la Présidente de l'Union des DDEN, Carmen Esclopé, céda la parole à la Présidente du GESA, Marie-Pierre Sadourny.

La conseillère départementale saisit, tout d'abord, l'occasion de saluer la présence de Renée Soum à qui elle succéda à la tête du GESA. Et de rappeler que ce groupe d'études sociétales célèbre, depuis quelques années, la loi du 9 Décembre 1905 de séparation des Églises et de l'État par la plantation d'un Arbre de la Laïcité. Cette plantation devenue désormais une tradition, à date anniversaire, dans notre département, s'inspire, en fait, des nombreuses cérémonies de plantations  d'Arbres de la Liberté à l'époque révolutionnaire. "Ces manifestations ont une forte valeur pédagogique. Elles permettent, notamment, aux plus jeunes de découvrir une page de notre histoire et de réfléchir aux principes qui sous-tendent la loi de 1905. Parler de cette loi, c'est l'occasion d'explication en direction des citoyens et de jeunes citoyens, comme aujourd'hui, de remise dans la lumière cette valeur républicaine extraordinaire, rempart de notre démocratie, qui permet de rassembler toutes les différences."

La Présidente du Département, Hermeline Malherbe, s'est attachée, quant à elle, à décliner les vertus de la laïcité, avant de conclure en mettant en exergue l'excellente composition chorale  des élèves du collège Pagnol et de leurs professeurs dont l'interprétation avait fait forte impression lors de la cérémonie de plantation d'un Arbre de la Laïcité, voilà un an, dans l'enceinte de leur établissement.

Nous nous faisons un plaisir de publier, en partie, cet  hymne à la Laïcité qui magnifie les valeurs républicaines auxquelles tous les défenseurs de l'école publique se sentent profondément attachés.

Nous sommes persuadés que les élèves et leurs professeurs du collège   Pagnol ne nous  tiendront pas rigueur  de nous être approprié de leur oeuvre le temps d'un partage de nos convictions communes avec un autre public.

  Merci à eux. 

Laïcité

Couplet 1

La laïcité, dans nos quartiers

Pour porter la paix, il la faudra

Même différents, on s'acceptera

La devise française, c'est notre pilier

Refrain

Alors on parle, on a le choix 

Pour vivre ensemble, fiers de nos droits, 

Et toujours on garde, bien à l'esprit

La paix laïque, liberté sans prix

 

D'autres couplets composent la chanson 

sur une musique de Kendji Girac

Voir les commentaires

Publié le par DDEN 66

La très officielle cérémonie d'accueil dans la nationalité française s'est déroulée le 2 décembre dernier, dans le salon Jean-Moulin de la Préfecture, en l'honneur des 38  nouveaux citoyens ayant acquis leur naturalisation. 

La remise du précieux sésame par le Préfet a été l'un des moments forts, empreint d'émotion et de reconnaissance pour ces nouveaux compatriotes originaires de  17 pays et de 4 continents.

Outre la présence de M. Larue, directeur adjoint des services académiques,  participaient à cette cérémonie,  notre collègue, Jean-Marie Fosse, représentant notre Union départementale des délégués de l'Éducation nationale, ainsi qu'une classe de cours moyen de l'école Simon Boussiron de Perpignan.

Une animation proposée par l'école s'est traduite par l'évocation, sous forme de saynète, de la vie et de la carrière d'Andrée Chedid.  Les écoliers ont, ensuite, rajouté leur part d'émotion à l'événement en déclamant l'un des poèmes de cette femme de lettres prolifique d'origine égyptienne devenue Française. Par ce poème mis en musique par son petit-fils, Thomas, dit "M", elle avait voulu clamer son amour à son pays d'accueil.

Mère de Louis Chedid (chanteur, auteur-compositeur), grand-mère de Thomas Chedid dit "M" (également auteur et chanteur), Andrée Chedid était  journaliste, écrivaine et poétesse.

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>